Mot du président de l’Amicale

Pourquoi l’Amicale des Anciens Enfants de Troupe ? Réponse à priori simple mais qui nécessite quelques développements. Des amicales, il s’en crée tous les jours dans des quartiers, écoles, instituts, etc mais celle-ci a la particularité de puiser ses racines et fondements dans une aventure collective de ses membres, qui date d’avant les indépendances. Des liens qui sont des plus forts, des plus naturels et qui transcendent des générations d’enfants de troupe.

Le Prytanée militaire, une école militaire pour enfants, il n’en existe pas une autre au Sénégal. Cela fait une part de son originalité. L’école a en effet pour vocation de réunir des enfants sélectionnés en fin de cycle d’école primaire, parmi les meilleurs de ce pays afin d’en faire de très bons citoyens. Eduqués dans la rigueur et la discipline militaire d’une part, l’enseignement scolaire et militaire d’autre part, l’objectif est d’en faire des serviteurs chevronnés de l’Etat en particulier dans les armées, les administrations et autres secteurs de la vie nationale.

Formés dans le même moule, ces enfants ont quitté leurs parents à l’âge de 10 ans parfois 11 ans pour tout partager ensemble (chambres, nourritures, environnement, joies, peines, uniformes, chaussures, slips, sous-vêtements, etc), ont grandi ensemble, appris à vivre en communauté et ont fini par former une famille avec des liens souvent bien plus forts que ceux noués avec les membres de leur famille d’origine.

Quoi de plus naturel dès lors, qu’à la sortie de l’école, ces liens se maintiennent, se développent, se consolident et empruntent d’autres canaux, voire même d’autres formes ? Une amicale par exemple.

Une amicale parfois vue, à tort comme une « secte », un « lobby ». Mais au fond, rien de tout cela. Se retrouver dans un cadre, réfléchir ensemble, accoucher des idées, mettre en place des projets de société en vue de participer à l’oeuvre de construction nationale, quoi de plus naturel ? Quoi de plus noble ? « Savoir pour mieux servir » est la devise de l’école qui a formé des générations d’enfants de Troupe. ET les anciens enfants de Troupe ont appris et s’évertuent aujourd’hui à servir l’école et la collectivité dans laquelle ils vivent. L’Amicale mène dans cette logique beaucoup d’activités d’utilité publique.

Sa raison d’être n’est finalement qu’une entreprise de solidarité vis-à-vis de l’école qui a formé ses membres, vis-à-vis de l’Etat qui a mobilisé les moyens à cet effet et surtout vis-à-vis de la collectivité nationale d’où ils sont tous issus. De rendre plus et mieux que ce qu’elle leur a donné.

Ibra Diakhate
Président de l’AAET